Le jeu vidéo de World of Warcraft représente une plateforme en ligne développée par la société Blizzard Entertainment. Depuis son déploiement, le jeu Word of Warcraft est de loin le numéro un des MMORPG, et détient même un titre au livre de Guinness pour le jeu le plus populaire au monde.

Mais alors est-ce que cette popularité a joué en la faveur du jeu ? Ou cela est plus un cadeau empoisonné pour la compagnie ?

Fonctionnement des serveurs World Of Warcraft chez Blizzard

World of Warcraft est conçu pour être une plateforme de jeu massivement multi-players, cependant le succès qu’a eu l’opus dépassait toutes les attentes des développeurs de la compagnie Blizzard, ce qui a engendré de nombreuses pannes surchargeant les serveurs qui hébergeaient les parties WoW.

En effet, il faut savoir que chaque connexion au jeu est hébergée sur un serveur et ces derniers ont un nombre limité de connexions, d’où l’importance de réserver plusieurs serveurs pour prévenir les pannes de jeu.

Il est à savoir qu’il existe 4 types de serveurs sur Word of Warcraft, à savoir :

  • Les serveurs « JcE » appelés aussi serveurs « Normal ».
  • Les serveurs « JcJ ».
  • Les serveurs « JdR ».
  • Et les serveurs « JdR JcJ ».

La particularité de ces serveurs ou « royaumes » réside dans le fait qu’ils ont été destinés à accueillir chacun un type précis de mode de jeu, (même si les joueurs de plusieurs modes peuvent se rencontrer).

Par exemple, si un joueur choisit de jouer contre l’environnement, il choisira le serveur « JcE », tandis que s’il voudrait combattre un autre joueur il choisira alors le serveur JcJ ».

Ainsi, si la plupart des joueurs ont une certaine préférence pour un type de partie donnée, ils vont à un moment donné saturer le serveur, rendant la connexion au jeu momentanément impossible.

Lors de l’événement à ne pas manquer de la mise à jour de l’extension Word of Warcraft : Battle for Azeroth, tous les adeptes du jeu se sont pressés à se connecter sur le serveur « JcJ » afin de découvrir les nouvelles cartes de continents KulTiras et Zandalar, créant ainsi un afflux inhabituel conduisant le jeu vers un blackout, victime de son propre succès après seulement 2 heures de mise en ligne du jeu, aucune connexion n’a pu être possible sur la plateforme, jusqu’à tardivement dans la nuit vers les coups de 2h du matin.

Une manœuvre des serveurs blizzard risquée

Alors que la majorité des joueurs sur Wow avaient déjà achevé 25 % de la progression de la dernière extension, en terminant les 120 niveaux, les développeurs des serveurs Blizzard ont décidé de changer le fonctionnement du jeu en rendant tous les serveurs reliés, ce qui permettrait aux joueurs de se connecter à n’importe quel royaume, dans le cas où il y a saturation d’un autre.

Cette manœuvre a nécessité le redémarrage complet de tous les serveurs de Blizzard, rendant le jeu complètement inaccessible pendant pas moins d’une vingtaine de minutes, ce qui a engendré un extrême mépris et une mauvaise publicité pour tout le jeu.

Néanmoins, aujourd’hui tout semble être calme puisque les capacités des serveurs ont été redimensionnées, rendant ainsi cette manœuvre risquée très bénéfique.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *